Vocation pour un métier

Vocation métiers : L’objectif

L’objectif de Vocations métiers est de faire découvrir les métiers de l’artisanat à des jeunes de 16-25 ans, issus en majorité des quartiers prioritaires. En pratique, les jeunes qui s’inscrivent au parcours “vocation métiers”, participent à des ateliers collectifs et des entretiens individuels afin de définir leur projet professionnel. Une fois celui-ci défini, des visites en entreprises sont organisées afin que le jeune puisse échanger avec l’artisan et ainsi mieux découvrir le métier qu’il envisage.

Vocation métiers : L’idée

Elle part d’un constat simple. Il existe aujourd’hui une pénurie de main d’oeuvre dans certaines filières de l’artisanat (les métiers de bouche et le bâtiment notamment). De plus, certains métiers manuels sont méconnus. Combien de personnes peuvent-elles nous parler du métier de lapidaire, ou encore nous expliquer ce qu’est un staffeur ? La chambre des Métiers et de l’Artisanat valorise 250 métiers différents. Face à ces réalités, l’idée de Vocation métiers est née : transmettre son savoir-faire à des jeunes en décrochage scolaire.

Vocation métiers : Pour lutter contre le décrochage scolaire ?

L’échec scolaire est défini comme étant “le phénomène des élèves qui quittent le système scolaire sans qualification ou diplôme“. Il faut noter que le taux élevé de chômage touche plus durement les jeunes sortis du système scolaire sans diplôme. Comment redonner le goût d’apprendre à des jeunes désabusés et à qui on a répété qu’ils n’arriveraient à rien ?

Vocations métiers : Le Challenge

C’est le défi lancé par Vocation métiers. D’un côté, valoriser les métiers de l’artisanat et ainsi rendre pérenne leurs filières. De l’autre côté, attirer des jeunes en mal de reconnaissance et démotivés par notre système scolaire. Ainsi pour Sanaa, adolescente de 16 ans sortie du collège sans diplôme, il ne fallait pas que Vocation métiers ressemble à l’école traditionnelle. Elle ne voulait surtout pas revivre ce qu’elle avait vécu en cours. Pari gagné pour Vocation métiers ! Ici pas d’obligation  -hormis le respect mutuel dû à chacun ; pas de jugement ni de système de notation. Derrière cette image de “looser” qu’on traîne, il y a un jeune avec un réel talent et des compétences à montrer.

Vocations métiers : Et après ?

Vocation métiers, ce n’est qu’un pas. Le premier pas, celui qui est peut-être le plus difficile à franchir, mais aussi le pas le plus important. Dans le cas de Sanaa, ce premier pas lui a redonné confiance. La confiance d’aller de l’avant, de croire en un projet. Rien que pour cela, on peut dire “Bravo” !

Face au succès rencontré, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat réitère l’aventure en proposant une nouvelle session de Vocation métiers à partir de ce mois de mai à Nîmes et à Beaucaire.

Plus d’infos : Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Gard

Reportage et article : Karima B.

 

Leave a Comment