“Paroles partagées”, une pratique de la parole et d’Education Populaire

lamine-ammar-kodja-paroles-partagees

“Paroles partagées”, fruit de l’Education populaire

En 2007, fruit de l’union de six fédérations d’Education populaire, “Paroles partagées” se donne pour but de promouvoir et de restaurer une pratique publique de la parole.

Ce projet fédérateur se donne pour objectifs de :

  • Favoriser toutes les situations où une parole collective peut se construire autour des sujets du vivre ensemble.
  • Valoriser et encourager les réalisations associatives qui vont dans ce sens.
  • Soutenir l’émergence de nouvelles actions par la mise en commun des pratiques et des réflexions .
  • Produire des outils pour mener des actions de formation et d’information.
  • Promouvoir et animer la coopération inter-associative, dans les six fédérations ainsi qu’avec des partenaires européens.

 2010,”Paroles Partagées” lance son concours radio 

En partenariat avec la Confédération Nationale des Radios Associatives (CNRA) et avec le Syndicat National des Radios Libres (SNRL) ainsi que le ministère de la Culture,  “Paroles Partagées” met en place en  son premier concours radiophonique pour faire écho à des actions citoyennes sur les “Paroles partagées”.

2012, l’atelier radio participe au concours radio “Paroles Partagées”   

Dans le cadre de ce concours radio 2012,  “Paroles Partagée” propose le thème suivant : “Quelle(s) langue(s) parlez-vous?”

C’est donc en marge du Festival International du film Documentaire organisé à Marseille du 4 au 11 juillet 2012 que  “Regards de jeunes” (“EntreVoix”) se lance dans l’aventure du concours radio avec une hypothèse :

Le cinéma documentaire peut-il aboutir à un langage ?

Les reporters animateurs de l’atelier radio “Regards de jeunes” (“EntreVoix”) se rendent sur place pour rencontrer et recueillir les témoignages de 15 jeunes français et allemands, tous professionnels ou stagiaires du cinéma documentaire.

L’interview de ces différents professionnels du cinéma documentaire porte sur les questions suivantes :

  • Le cinéma documentaire est-il vecteur de parole?
  • Si le cinéma documentaire crée des espaces de paroles des 2 côtés de la caméra et voir au-delà de l’écran, le cinéma, lui-même, peut-il aboutir à un langage ?
  • Si les échanges autour du cinéma n’ont pas la prétention de donner la parole, quelle langage parlent les professionnels du cinéma documentaire?

Vous trouverez les réponses de ces professionnels du cinéma documentaire dans le reportage radio ci-dessus.

Qu’est-ce que l’Education populaire ?

Au-delà des systèmes éducatifs classiques, l’éducation populaire vise à l’épanouissement des personnes afin que chacun trouve sa place dans la société.  L’éducation populaire milite pour l’autonomie des citoyens par l’apprentissage tout au long de la vie. Les intervenantsformateurs prônent des méthodes de pédagogies actives favorisant toutes les formes d’expression et de savoir : sciences et techniques, création artistique, activités ludiques, sports, politique ou philosophie…. Cette  démarche militante offre à chacun la capacité de progresser et de se développer tout en expérimentant sa capacité à agir.

Qui sont les porteurs de projets ?

Actuellement, il existe en France pas moins de 7 Fédérations d’associations d’Education Populaire intervenant en animation socio-culturelle, en formation ou en insertion.

Ces 7 fédérations sont les CEMEA, les Francas, Peuple & Culture, Léo-Lagrange,  la Ligue de l’enseignement, la Fédération nationale des foyers ruraux, la Fédération française de maisons des jeunes et de la culture…

Ces fédérations organisées au niveau national, régional ou départemental mettent en place des actions éducatives culturelles et artistiques pour donner à tous les moyens de s’épanouir tout au long de la vie, en participant en conscience aux grandes décisions et à la vie du pays.

 

https://www.paroles-partagees.org/