Discours citoyen d’Hugues Bousiges, ex Préfet du Gard.

visuel-du-timbre-realise-dans-le-cadre-de-la-semaine-de-la-fraternite-et-du-vivre-ensemble-dans-le-gard_imagelarge

Fraternité… A l’occasion de la semaine départementale de la fraternité, et dans le cadre de la COPEC (Commission pour l’Egalité des Chances), le terme “fraternité” est la pierre angulaire ressortant du remarquable discours sur la citoyenneté de Monsieur Hugues Bousiges, alors Préfet du Gard.

“Le respect de l’autre”, la clé de la citoyenneté

Selon Hugues Bousiges, chaque citoyen est constitué de la somme de ce que les autres lui ont apporté. Mais il est aussi la somme de ce que lui-même a pu donner aux autres.

Etre citoyen, c’est avant tout respecter les autres et le respect d’autrui passe par l’intérêt que l’on doit porter à son prochain ; à ce qu’il nous apporte et toujours avec bienveillance, en faisant abstraction de son origine ethnique, de sa croyance religieuse, de son milieu social ou de son physique.

Etre citoyen en des temps difficiles

Nous vivons actuellement dans une société de conflits et d’affrontements liés à la crise que notre pays traverse.

Chômage, violence, délinquance, autant de menaces qui pèsent sur notre citoyenneté et contre lesquelles nous devons combattre tous ensemble, au côté des institutions qui composent notre république.

“Le repli sur soi”, conséquence de la crise

En situation de crise, le premier réflexe consiste à se replier sur soi. Ce mécanisme de défense  se nourrit de la peur sous toutes ses formes comme la peur de l’autre, de l’avenir, de la précarité.

Poussée à son paroxysme, la peur génère le repli identitaire voire l’isolement communautaire, stimulés par des fantasmes nauséabonds, des rumeurs calomnieuses, des préjugés et autres accusations sans fondements de l’autre, devenu entre-temps le bouc émissaire idéal.

L’autre devient l’étranger, celui par qui tous les maux se produisent“.

Vers une fraternité républicaine

Cela consiste à se comporter de manière fraternelle envers les autres individus même et surtout  si on ne les connaît pas.

Le fait de vivre dans une même société se traduit par des points communs que nous partageons comme la langue, l’histoire, l’amour du drapeau, autant d’éléments qui nous fédèrent.

Liberté, Egalité, Fraternité…Vraiment ?

D’innombrables personnes de par le passé jusqu’à nos jours encore, se sont sacrifiées au nom de cette devise si chère à notre pays. Nous pouvons constater que celle-ci n’est pas toujours respectée par nos concitoyens.

Plus que jamais, nous devons redoubler d’efforts et porter une attention particulière au sens et aux valeurs de ces 3 mots.

Nous devons promouvoir la liberté, l’égalité et la fraternité bien au-delà de l’échelle nationale car nous sommes tous résidents d’une même et seule planète.

Vivre ensemble, plus qu’une volonté, une nécessité

Pour lutter efficacement contre la discrimination de tout bord et qui provient de tous horizons, nous devons nécessairement avoir la volonté de vivre ensemble.

Et, c’est avant tout, en tant que citoyen, que Mr Hugues Bousiges, Préfet du Gard jusqu’en 2013, entend défendre les valeurs de la République.

Liens utiles :

semaine départementale de la fraternité

COPEC

 

 

Leave a Comment