L’emploi d’avenir, un contrat en prise aux difficultés d’emploi des jeunes

L’emploi d’avenir, une réponse pour les jeunes peu ou pas qualifiés

L’emploi d’avenir, véritable levier de retour vers l’emploi, s’adresse aux jeunes de moins de 26 ans (ou jusqu’à 30 ans pour les travailleurs handicapés), rencontrant des problématiques de formation, de qualification ou d’origines géographiques.

L’emploi d’avenir permet aux jeunes éloignés de l’emploi de renouer avec le travail. Il offre une deuxième chance à ces jeunes pour découvrir l’entreprise et la vie professionnelle

L’emploi d’avenir ; des offres d’emploi dans le secteur marchand et non marchand

Les emplois d’avenir sont accessibles dans des professions qui répondent à des critères spécifiques :

  • Dans le secteur social : aides à la personne, animation, tourisme,
  • Dans le secteur environnemental : l’éco-construction, la rénovation thermique, les énergies vertes…
  • Dans le secteur marchand sont visés les métiers en tension ouvrant des perspectives d’embauche pérenne : filières vertes et numériques, secteur social et médico-social,

Les contrats de travail en emploi d’avenir sont à durée indéterminée dans leur très grande majorité. Ils peuvent être également sous forme de CDD d’une durée de 3 ans ou, exceptionnellement, d’une durée de 1 an.

L’emploi d’avenir sous la forme d’un contrat unique d’insertion 

Le titulaire d’un emploi d’avenir est un salarié à part entière qui occupe en principe un poste à plein temps. Comme tout salarié, le titulaire d’un emploi d’avenir bénéficie des congés payés, de la réglementation sur la durée du travail, d’un suivi médical, etc.

Son salaire est au moins égal au SMIC, y compris pour les jeunes âgés de 16 et 17 ans au moment de la signature du contrat de travail.

L’emploi d’avenir et ses avantages

  • Une formation pour apprendre un métier
  • La reconnaissance des compétences acquises pendant l’emploi d’avenir

L’emploi d’avenir et la formation, obligation légale pour une meilleure insertion 

L’emploi d’avenir associé à une formation assurent la professionnalisation des jeunes recrues.

L’entreprise qui embauche un emploi d’avenir doit mettre en place avec le jeune et le prescripteur (Missions Locales ou Cap emploi) un plan de formation. Ainsi, le jeune pourra s’insérer de façon pérenne dans le marché du travail.

L’accompagnement des jeunes en contrat d’avenir est partagé pendant 3 ans entre le tuteur interne en entreprise et les conseillers de la Mission Locale ou de Cap emploi.

L’emploi d’avenir, des avantages pour l’entreprise

L’aide de l’État durant 3 ans est à hauteur de 75 % de la rémunération brute mensuelle au niveau du Smic  ou 35 % pour les entreprises privées.
L’entreprise bénéficie d’un interlocuteur au sein de la mission locale ou de Cap Emploi pour suivre le jeune. De ce fait, ils interagissent en cas de difficulté pouvant survenir au cours de l’emploi.

Leave a Comment