Éducateur spécialisé… Un métier… Une vocation

Éducateur spécialisé, ni père ni copain

Selon  une enquête de l’observatoire prospectif des métiers et des qualifications de la branche sanitaire, sociale et médico-sociale, 5000 éducateurs spécialisés diplômés arrivent tous les ans sur le marché du travail. L’éducateur spécialisé permet aux personnes inadaptées de s’exprimer, de devenir autonome et de retrouver confiance en elles. Quotidiennement, il partage la vie  de jeunes ou d’adultes présentant des déficiences physiques ou mentales, des troubles du comportement ou des difficultés d’insertion au travers d’activités récréatives comme le théâtre, le sport ou l’informatique.

S’il exerce le plus souvent en milieu fermé (centres de rééducation et d’hébergement, maisons d’enfants, hôpitaux…) au sein d’une équipe médico-socio-éducative, l’éducateur dit « de rue » intervient sur les cités, quartiers, maisons de jeunes et dans les familles. Ainsi, il tente de prévenir la délinquance et la toxicomanie tout en favorisant l’insertion sociale et professionnelle.

Éducateur spécialisé : formation, diplôme et compétences requises

Après le bac et la réussite à un concours d’entrée au DEES (Diplôme ‘Etat d’Éducateur Spécialisé), ce travailleur social prépare son diplôme de fin d’études en 3 ans. Durant ces trois années de formation, l’étudiant effectue 15 mois de stage pratique pour se familiariser avec son futur métier. Enfin, pour d’obtenir son DEES, le candidat doit réussir quatre épreuves, un dossier de pratiques professionnelles et la soutenance de son mémoire.

A noter que les personnes titulaires d’un diplôme d’état d’Aide Médico-Psychologique ou d’Auxiliaire de Vie Sociale peuvent prétendre à la formation d’Éducateur spécialisé après cinq ans d’exercice.

Nerfs solides, capacité d’écoute et goût du travail en équipe sont indispensables pour cette profession qui demande un engagement personnel important. Il doit savoir analyser une situation et mettre en place des solutions adaptées tout en travaillant en équipe pluridisciplinaires. Lors d’interventions en établissements, il anime des ateliers, des groupes de paroles… L’éducateur spécialisé se doit d’être pédagogue pour être écouté. Il est polyvalent et s’adapte à des situations très différentes auprès d’un public varié.

Éducateur spécialisé : plan de carrière

Fort d’une solide expérience et après avoir suivi une formation, l’éducateur spécialisé peut devenir directeur d’établissement ou chef de service. Au sein d’une collectivité territoriale, il peut également évoluer vers le poste de responsable d’une circonscription d’action sociale.

Pour infos : Institut de Formation aux Métiers Éducatifs

Reportage et article : Benjamin Milla – EntreVoix

 

Leave a Comment