Economie Sociale et Familiale, un conseiller à l’écoute

 

Attribué par le Président du Conseil Départemental, l’accompagnement en économie sociale et familiale (AESF) est une mesure d’aide proposée aux personnes rencontrant des difficultés à gérer leurs budgets.

Conseiller en Economie Sociale et Familiale, ses missions

Dans un contexte économique et social marqué par la précarité, l’objectif du CESF est de lutter contre l’exclusion sociale, pour cela il aide les foyers en difficulté à résoudre les problèmes de la vie quotidienne. Sa première mission est de comprendre avec la personne ou la famille, la nature des difficultés rencontrées sur le plan financier, puis élaborer des priorités budgétaires et organiser la gestion du budget. Il soutient les personnes en difficulté pour aller vers plus d’autonomie.

Conseiller en Economie Sociale et Familiale, ses champs d’action

Le Conseiller en Economie Sociale et Familiale (CESF) travaille avec d’autres travailleurs sociaux tels que les assistantes sociales et les éducateurs. En équipe avec la CAF, les caisses de sécurité sociale, les hôpitaux les centres communaux d’action sociale, le Conseiller en Economie Sociale et Familiale tient un rôle déterminant. Toute son activité vise à soutenir des personnes ou des familles qui ne parviennent plus à se débrouiller seules. Il leur apprend à gérer leur budget, à l’équilibrer et à prévoir les dépenses. Le Conseiller en Economie Sociale et Familiale peut intervenir auprès de commissions de surendettement ou dans les cas de factures et de loyers impayés afin d’obtenir des délais de paiement et un échéancier de remboursements. En matière de santé, d’éducation, le Conseiller en Economie Sociale et Familiale apporte ses connaissances et ses conseils. Il accompagne les personnes dans leurs démarches auprès des administrations dont elles peuvent obtenir une aide. En matière d’habitat, le conseiller en économie sociale familiale peut obtenir l’attribution d’un logement social ou le maintien de personnes dans leur logement. Il informe les individus de leurs droits et également des règles de vie à respecter.

Conseiller en Economie Sociale et Familiale, son accompagnement

Que ce soit à l’initiative de la personne ou suite à la proposition d’un professionnel de l’action sociale, les personnes accompagnées doivent donner leur accord afin que l’accompagnement se mette en place. La demande se fait auprès du centre communal d’action sociale (CCAS) du domicile du demandeur, ou auprès du service de l’aide sociale (ASE) du département.

Conseiller en Economie Sociale et Familiale, sa formation

Au sortir du bac général ou ST2S, il est préférable de se diriger vers un BTS économie sociale et familiale. Après deux ans d’études, le candidat peut alors tenter d’obtenir le diplôme d’État de conseiller en économie sociale et familiale (DECESF) qui se prépare en une année seulement.
Dans le Gard, on peut se former en intégrant la formation de CESF au lycée Geneviève de Gaulle Anthonioz à Milhaud ou par voie d’apprentissage à la Maison Familiale Rurale de Saint Hippolyte du Fort.

Conseiller en Economie Sociale et Familiale, son évolution

Après quelques années d’expérience et dans certains cas après une formation complémentaire (DEIS,CAFERUIS,CAFDES), le CESF peut accéder à des postes de Responsable de circonscription d’action sociale ou de conseiller technique dans la fonction public territoriale. Il peut aussi s’orienter vers les formations de délégué à la tutelle aux prestations sociales ou d’assistant de service social. Après 4 à 6 ans d’expérience, il peut se présenter aux concours internes de Directeur (-trice) d’établissement sanitaire et social.

Pour infos : Conseil départemental du Gard

Leave a Comment