Doreur ornemaniste sur bois, un métier d’art exigeant

 

 

Les professionnels des métiers d’art sont des hommes et des femmes de passion. Trois axes principaux définissent le métier de doreur ornemaniste sur bois, à la croisée du beau et de l’utile.

Doreur ornemaniste, l’alchimiste à la feuille d’or

Aujourd’hui,  le doreur ornemaniste sur bois doit savoir traiter toutes les étapes de l’élaboration exigées par la dorure sur bois. C’est un domaine qui met en œuvre des  savoir-faire complexes pour transformer la matière. Le doreur ornemaniste produit des objets uniques qui présentent un caractère artistique. Le bois sculpté est préparé pour se vêtir d’une couverture de protection dorée protégeant des agressions du temps. Aussi, le doreur ornemaniste sur bois  fait appel au batteur d’or. Métiers connexes, le batteur transforme l’or jusqu’à la dimension infinitésimale du micron. L’or ainsi transformé en fines feuilles est devenu indomptable. Pourtant la main experte du doreur ornemaniste sur bois le guide avec délicatesse sur les ornements ouvragés. La dextérité du geste patiemment acquise est identique à celle des anciens.

Doreur ornemaniste, un métier de tradition

De part l’authenticité de son métier et sa constance dans le temps, le doreur ornemaniste appréhende naturellement son métier dans une  globalité  historique.  En effet, ces métiers d’art  transmis au fil des siècles exigent un engagement et un respect de conventions rigoureuses pour une pérennisation précise de l’objet antique.  L’excellence de la main travaille tant pour la  restauration de l’objet ancien que pour la conservation des techniques très spécifiques employées. La transmission de ce passé  permet le maintien d’un savoir, tant sociétal, culturel que formel. Ainsi, les instances de l’Unesco caractérisent le métier de doreur ornemaniste sur bois au sens large de « patrimoine de la diversité culturelle et immatérielle ». Cette organisation internationale pour l’éducation, la science et la culture veut ainsi protéger la richesse et la préciosité de ces pratiques traditionnelles, gardiennes du savoir humain.

Doreur ornemaniste, un métier tourné vers le design

Métier de tradition, le doreur ornemaniste sur bois joue pourtant facilement aux côtés du designer d’œuvres contemporaines. Cette collaboration transforme et valorise l’objet d’art moderne dans une recherche esthétique pour des productions uniques ou en limitées. C’est donc aussi un métier de création pour inventer un répertoire de formes modernes et raffinées. Nadine Berroyer, artisan spécialisée, dans la dorure et l’ornement sur bois doré, insiste sur l’avantage qu’aurait la jeune génération à s’intéresser à l’objet noble, luttant ainsi contre l’uniformisation conformiste et sans âme de l’objet. On peut regretter que la feuille synthétique remplace de nos jours la feuille d’or pour un résultat minimisant la préciosité dont elle est synonyme.

Plus d’infos : Institut National des Métiers d’Art

 

Reportage et article : Anabel Sanchez

 

 

 

 

 

Leave a Comment