Microcrédit avec l’ADIE ou comment créer des emplois

Le microcrédit, et l’ADIE

L’ADIE (Association pour le Droit à l’Initiative Economique)  est une association qui pratique le principe du microcrédit. Elle existe en France depuis 1989. Elle a été créée par Maria Nowak  qui s’est inspirée de la Grameen Bank impulsée au Bangladesh par Muhammad Yunus, Prix Nobel de la Paix 2006Ce dispositif financier a largement fait ses preuves dans les pays en développement, en Asie, en Afrique et en Amérique latine. Aujourd’hui, en France, des milliers de personnes ont accédé à l’emploi grâce à ce type de financement.

Le microcrédit, sa particularité 

Le microcrédit est un dispositif financier dédié aux personnes qui n’ont pas accès aux crédits bancaires traditionnels et plus particulièrement aux demandeurs d’emploi, allocataires de minima sociaux. Selon les cas, il peut être attribué à des personnes interdites bancaires.

Ce dispositif financier permet aux demandeurs de créer ou de développer leur activité économique. A ce financement est associé un accompagnement gratuit lié au projet financé ; des conseillers de l’ADIE ou  des bénévoles expérimentés partagent leurs compétences au service de la création d’emploi.

Un microcrédit pour créer ou développer son entreprise

L’ADIE propose des plans de financement allant de 500 euros jusqu’à 10 000 euros, montant maximal d’un prêt. Après étude du dossier, ces montants peuvent être renouvelés durant la durée du remboursement ou après le dernier échéancier. Le remboursement peut s’étaler sur 48 mois, de façon à permettre des échéances modérées et de rembourser le capital rapidement.

La demande de financement d’un projet devra répondre aux conditions suivantes : Ne pas avoir été retenu par un établissement financier classique. Présenter un besoin de financement de 11.000€ maximum. Bénéficier d’une caution (un membre de sa famille de préférence) qui garantira le remboursement du microcrédit pour la moitié de sa valeur.

Démarches pour un microcrédit – création d’entreprise

Lors d’un premier contact, un conseiller vérifie que le créateur d’entreprise réponde au profil des personnes soutenues par l’ADIE. Ensuite, la présentation du projet de création d’entreprise est l’objet d’un rendez-vous qui permet d’étudier en détails le projet de création d’entreprise.

Si ce projet est à l’étape d’une ébauche, le créateur d’entreprise pourra bénéficier d’une aide au montage de son projet. Il sera orienté vers un partenaire de l’ADIE pour construire son business plan. Il sera également appuyé dans la rédaction de ce plan d’affaire.

Si le projet d’entreprise est suffisamment abouti, il sera examiné en commission. Un comité de crédit, composé du Directeur Régional de l’ADIE, de conseillers et bénévoles, étudie le dossier de financement du créateur d’entreprise en fonction non seulement de critères humains (motivation, logique du projet par rapport à l’expérience du créateur, compétences…) mais également de critères financiers (états financiers prévisionnels, potentiel de clientèle…).
Le montant du prêt éventuellement accordé est décidé par le comité en fonction de la capacité de remboursement du créateur d’entreprise.

liens : ADIE
 

Leave a Comment